Dí gwelak ŋwɛt wes
Le Servir, à la Louange de Sa Gloire

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Bible (13)
· Citations, pensées & proverbes (5)
· Foi (8)
· Les amis (3)
· Louange et Adoration (16)
· Reflexions (25)
· Testimonies (6)

Thèmes

adoration amis amour anges argent bible biblique bonne centerblog chantres chez coeur

Articles les plus lus

· Que ta lumière brille...Mat 5:16 - Zac Manyim
· Le Cameroun à l’honneur : il accueille le SILA 2012
· Jeunesse chrétienne au XXIe siècle - Zac Manyim
· Une discussion sur le but de la Louange - Zac Manyim
· Notes sur la musique

· Besoin vital - Zac Manyim
· La Compassion - Zac Manyim
· 40 jours de louange et adoration
· SILA 2012 au Cameroun
· Bibles et Nouveaux Testaments au Cameroun
· Louer Dieu - Zac Manyim
· Séminaire sur la Bible et la culture - Nairobi, mai 2012
· Louange communautaire - Zac Manyim
· Oisivité (Idleness) - Zac Manyim
· SILA 2012, aux pas

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 20.08.2011
Dernière mise à jour : 04.07.2014
84articles


Blogs et sites préférés

· Bernerin's
· CABTAL
· Connaître Dieu
· IFES
· linka
· One Book
· The Seed Company
· Top Chrétien


Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Messages

.

Rechercher
Badge Facebook

UNE CHOSE QUE DIEU DEFEND - 4 juillet O. Chambers

Publié le 04/07/2014 à 00:01 par zacmanyim Tags : Dieu irriter péché

      Ne t’irrite pas ; ce serait mal faire.       #Ps 37:8

       S’irriter, c’est s’appauvrir, soit au point de vue de la pensée, soit au point de vue de l’âme. Il est facile de dire : « Ne t’irrite pas ! », mais il est plus difficile d’être soi-même assez fort moralement, pour ne pas s’irriter. Tant que l’épreuve ne nous atteint pas, que nous ne vivons pas comme beaucoup de nos contemporains dans la déroute et l’angoisse, nous parlons aisément de « nous reposer sur le Seigneur », et d’attendre patiemment sa délivrance. Mais quand tout cela nous atteint, pouvons-nous encore nous reposer en Dieu ? Si, dans ces cas-là, nous ne pouvons obéir à l’ordre : « Ne t’irrite pas », ordre qui doit être vécu dans les jours de perplexité comme dans les jours de paix ; alors nous ne le vivrons jamais. Et s’il n’est pas valable pour vous, ne vous attendez pas à ce qu’il soit valable pour quelqu’un d’autre. Le repos en Dieu ne dépend pas des circonstances extérieures, mais de notre communion avec Dieu.

      Se tracasser conduit toujours au péché. Nous nous imaginons qu’une certaine dose d’anxiété et de soucis est une preuve de sagesse ; mais cela révèle seulement notre lâcheté. L’irritation en face des circonstances prouve que nous tenons à choisir notre propre chemin. Notre Seigneur ne s’est jamais fait de soucis, il n’a jamais été anxieux, car il n’était pas venu accomplir sa propre volonté, mais celle de Dieu. Si nous sommes enfants de Dieu, il est mal de nous irriter.

       Vous entretenez peut-être la pensée que vos difficultés dépassent les possibilités de Dieu ? Mettez de côté toutes vos suppositions ridicules, et demeurez à l’ombre du Tout Puissant. Engagez-vous devant Dieu à renoncer à l’inquiétude, pour cette chose qui vous tourmente. Pourquoi cette irritation, ces soucis ? Parce que nous faisons nos calculs sans tenir compte de Dieu.

Tout pout qu'Il règne - O. Chambers

Bible Online 04 Juillet.



Ils étaient là!

Publié le 20/06/2014 à 20:30 par zacmanyim Tags : bible dieu foi présence

Ils étaient là!

Lors de la semaine de la Bible dans notre église, je participe au panel sur « Entendre les merveilles de Dieu dans nos langues aujourd’hui » (Actes 2:11). Il est près de 19h30 et nous sommes sur le point de clôturer les échanges. Les participants, juste une quarantaine de personnes se sont tous assis sur les deux rangées de gauche, laissant vides les deux rangées de bancs de la droite. Tout organisateur de telles activités a un pincement dans le cœur de voir tous ces bancs vides, surtout en évaluant la qualité des interventions qui se clôturent. Soudain mon pincement de cœur reçoit une décharge d’un genre indescriptible pendant que je continue de regarder les bancs vides. Et je m’entends dire au fond de mon cœur « Ces bancs ne sont pas vides! » Je suis un peu interrogatif et le partage à mon voisin, le Webmaster Emmanuel F.(Cameroon for Jesus.net/ responsable Top Chrétien Afrique): « Le Seigneur vient de me dire que ces bancs-là ne sont pas vides ». Je me demande, pourquoi me le dit-Il à la fin? Certainement mon propos aurait été différent si j’avais cette information au début. Et tout ce que j’ai dit, cela tient-il? Je compte les bancs: 1ère rangée: 12; 2e rangée: 12! Était-ce pour les 24 vieillards d’Apocalypse 4:4? Si seulement nous pouvions être aussi conscients de Sa permanente présence!

C'est le cœur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi : Dieu sensible au cœur, non à la raison. Pascal


Le Servir, Juin 2014 - Zac M.

Narration des Histoires Bibliques

Publié le 20/06/2014 à 10:00 par zacmanyim Tags : narration histoires bibliques bonne nouvelle ange
Narration des Histoires Bibliques

 

 

Narration des Histoires Bibliques

Quatrième atelier à Yaoundé avec 23 Narrateurs de 6 langues, 9 stagiaires de trois nationalités, 2-3 formateurs et 2 conseillers en traduction.

La passion de Jésus-Christ, de son arrestation à sa résurrection (Evangile de Marc) est singulièrement passionnante.

Vous pouvez entendre l’écho des coups reçus par Jésus…  « Taï ! Taï ! Taï… ! »

Ou la bonne nouvelle de la bouche de l’ange aux femmes: « Il n’est pas ici…. »

Notre intérêt personnel - 25 Mai O. Chambers

Publié le 25/05/2014 à 07:00 par zacmanyim Tags : renoncer abraham foi discipline choisir dieu droit

NOTRE INTÉRÊT PERSONNEL      

Si tu vas à gauche, j’irai à droite, si tu vas à droite, j’irai à gauche. Ge 13:9

      Dès que vous commencez à vivre la vie de la foi, de magnifiques et luxuriants horizons s’ouvrent devant vous ; c’est l’héritage qui vous a été préparé. Mais dans cette vie par la foi, vous devrez parfois user de votre droit d’héritier pour renoncer à vos droits, et laisser Dieu choisir pour vous. Dieu vous placera peut-être pour vous éprouver, devant un choix tel, qu’à vues humaines, il serait normal de tenir compte de votre propre bien-être. Mais si vous vivez par la foi, vous renoncerez joyeusement au droit de choisir vous-même, et vous laisserez à Dieu le soin de choisir pour vous. C’est en pratiquant cette discipline de l’obéissance à la voix de Dieu, que vous verrez votre être naturel se transformer en un être spirituel.

      Toutes les fois que nous nous fondons sur notre « droit » cela obscurcit notre discernement spirituel. Le plus grand ennemi de la vie par la foi en Dieu, ce n’est pas le péché, mais le « bien » qui est toujours l’ennemi du « meilleur ». Abraham avait le droit de choisir lui-même, c’était sage, et son entourage a dû penser qu’il était fou de ne pas choisir. Beaucoup d’entre nous ne faisons pas de progrès dans la vie spirituelle parce que nous voulons choisir nous-mêmes, au lieu de laisser ce soin à Dieu. Nous devons apprendre à marcher les yeux fixés sur Dieu : « Marchez », dit-il, « en ma présence ».

Tout Pour Qu'Il règne - O. Chambers (146)

Bible Online 25 mai.

Le Servir, Mai 2014 - Zacharie Manyim

Publié le 22/05/2014 à 07:00 par zacmanyim

Des humains, rien que des humains.

Il y’ a des situations dans la vie qui nous rappellent que nous ne sommes que poussière. Des grains de poussière dans lesquels il a pluàDieu d’insufflerSa vie. De nombreuxévènements dans notre vie nous en donnent la preuve et démontrnte bien nos limites humaines. Face aux décisions souveraines de Dieu en effet, même les prières les plus ferventes ne servent finalement qu’à changer notre cœur, non à modifier le cours des évènements, et moins encore à fléchir le cœur de Dieu. Mais arrivera-t-on jamais à comprendre Dieu?

En tout cas, Seigneur nous Te rendons grâces pour la vie, pour Ton souffle. Nous Te louons pour la santé (même celle des proches à l’hôpital). Nous Te rendons grâces pour la protection et la sécurité, pour le pain quotidien. Nous Te louons pour les amis, pour les être humains que nous rencontrons chaque jour, bons ou mauvais à nos yeux. Nous Te remercions pour le soleil, pour le vent, pour les fourmis et les oiseaux qui parfois ne semblent pas nous être utiles. Nous te rendons grâces pour toutes nos pesanteurs, tout ce à quoi nous sommes confrontés.

 " Plutôt que de gémir ou de nous lamenter, en toute occasion, bonnes ou moins bonnes à vue, chantons les louanges et la bonté de Dieu, notre Père, gardant confiance en son amour et sa merveilleuse providence."   Claude Parizet

 

 

MTh Cohort 2014, Karen -Nairobi

Publié le 07/05/2014 à 13:45 par zacmanyim

Panels à l'occasion des obsèques Dr Aroga Bessong

Publié le 05/05/2014 à 23:23 par zacmanyim Tags : aroga bessong
Panels à l'occasion des obsèques Dr Aroga Bessong

Restitution...

Bibliographie Dr Aroga Bessong DP

Publié le 02/05/2014 à 12:00 par zacmanyim
Bibliographie Dr Aroga Bessong DP

Biblio Aroga Bessong

Autour des obsèques...

Publié le 28/04/2014 à 07:00 par zacmanyim

     Notre monde ne cessera point de nous surprendre. Vous avez dû  vous étonner en observant que les vivants ont moins de valeur aux yeux de leurs congénères que les morts. En effet, les hommes de leur vivant ne comptent pas beaucoup pour leurs semblables.  Mais une fois que le souffle de vie leur est retiré par le Créateur, ils trouvent auprès de leurs connaissances réelles ou prétendues, une importance et une allégeance frisant la vénération. On l’a vu ce mois avec d’illustres disparus au Cameroun: des inconnus étaient prêts a entrer en tombe avec eux. Et même le corps médical qui a laissé mourir Deborah notre grande sœur s’est présenté dans ses fantasmes à la morgue, insistant pour lui offrir une procession digne des rois. Quelle hypocrisie! En fait, nombre de ceux qui s’affairent autour d’un mort le font pour eux-mêmes.

    Dans la conception africaine héritée de la religion traditionnelle (RTA), les morts ne sont pas morts. Ils ont une présence certaine et plus accablante que conciliante. Etant donné en plus qu’il soit reconnu aux esprits ici des pouvoir supérieurs à ceux des hommes, une peur inavouée habite ces derniers, les esprits ayant le pouvoir de les punir. On peut donc comprendre (sans les dédouaner) certains vivants chez nous qui, pour se prémunir contre d’éventuelles représailles de la part du disparu, multiplient des artifices autour de sa dépouille, de ses obsèques. Suffiront-elles jamais à les disculper?  Chimères.

 

Mes jours fondent comme la neige au souffle du courroux divin ;Mon espérance qu'il abrège, s'enfuit comme l'eau de ma main. Lamartine

Le Servir No 78, Avril 2014 - Zac Manyim.

 

D. Announcement

Publié le 24/04/2014 à 12:01 par zacmanyim
D. Announcement

Dr Aroga

1 2 3 4 5 6 7 8 9 | >>> | Dernière page

DERNIERS ARTICLES :
UNE CHOSE QUE DIEU DEFEND - 4 juillet O. Chambers
      Ne t’irrite pas ; ce serait mal faire.       #Ps 37:8        S’irriter, c’est s’appauvrir, soit au point de vue de la pensée, soit au point de vue de l’âme. Il est
Ils étaient là!
Ils étaient là! Lors de la semaine de la Bible dans notre église, je participe au panel sur « Entendre les merveilles de Dieu dans nos langues aujourd’hui » (Actes 2:11).
Narration des Histoires Bibliques
    Narration des Histoires Bibliques Quatrième atelier à Yaoundé avec 23 Narrateurs de 6 langues, 9 stagiaires de trois nationalités, 2-3 formateurs et 2 conseillers en
Notre intérêt personnel - 25 Mai O. Chambers
NOTRE INTÉRÊT PERSONNEL       Si tu vas à gauche, j’irai à droite, si tu vas à droite, j’irai à gauche. Ge 13:9      Dès que vous commencez à vivre la vie de la foi, de m
Le Servir, Mai 2014 - Zacharie Manyim
Des humains, rien que des humains. Il y’ a des situations dans la vie qui nous rappellent que nous ne sommes que poussière. Des grains de poussière dans lesquels il a plu