Nouvelle Edition Bible Bàsàa

Publié le 10/04/2015 à 06:19 par zacmanyim Tags : bible basa basaa
Nouvelle Edition Bible Bàsàa

Bientôt... Bible Bàsàa

Le but de la resurrection - O. Chambers

Publié le 08/04/2015 à 00:07 par zacmanyim
Le but de la resurrection - O. Chambers

      Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses et qu’il entrât dans sa gloire ?       #Lu 24:26

      La croix de notre Seigneur est la porte qui nous donne accès à sa vie ; sa résurrection proclame qu’il a le pouvoir de me communiquer cette vie. En naissant de nouveau, je reçois la vie même du Seigneur ressuscité.

      Le rôle du Seigneur ressuscité est de « conduire à la gloire beaucoup de fils ». L’accomplissement de sa mission lui donne le pouvoir de faire de nous des fils et des filles de Dieu. Nous ne sommes pas à l’égard du Père, dans la même relation que son Fils lui-même, mais par le Fils, nous sommes nous aussi ses enfants. Quand notre Seigneur triompha de la mort, il ressuscita avec une vie absolument nouvelle, une vie qu’il n’avait pas connue avant d’avoir été incarné. Il ressuscita pour une vie qui n’avait jamais existé auparavant. Grâce à sa résurrection, nous ressuscitons nous aussi pour vivre, non de notre ancienne vie, mais de sa vie nouvelle. Un jour, nous aurons un corps semblable à son corps de gloire, mais nous pouvons connaître maintenant « la puissance de sa résurrection », et marcher en nouveauté de vie.

« Père, l’heure est venue ! Glorifie ton Fils … selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. » Le Saint-Esprit, c’est la vie éternelle se manifestant dans notre condition humaine, dès ici-bas, et maintenant. Le Saint-Esprit, c’est la personne divine réalisant dans notre vie les effets de l’expiation. Rendons grâce à Dieu pour cette glorieuse et splendide vérité : le Saint-Esprit peut créer en nous la vraie nature de Jésus-Christ, si nous acceptons de lui obéir.

O. Chambers – Tout pour qu’Il règne – Bible Online 0804

Identité - Le Servir

Publié le 28/02/2015 à 21:37 par zacmanyim
Identité - Le Servir

Notre monde sera sauvé du sort qui le menace non par l’adaptation complaisante de la majorité conformiste, mais par l’inadaptation créatrice de la minorité non-conformiste - Martin L. King

 Il en coûte beaucoup et peut en coûter la vie, d’être partisan de la ‘théorie du levé du drapeau’. Selon celle-ci, il faut  proclamer sa foi, toujours saisir l’occasion de dévoiler son identité chrétienne. La cacher serait bien entendu, démissionner de notre essence même. Voilà bien un précepte sur lequel l’essentiel des chrétiens s’accorderont avec les apôtres Paul et Pierre. Les enseignants de la doctrine chrétienne le martèlent volontiers à leurs auditoires. Mais, la fougue de ses tenants s’estompe lorsqu'elle est confrontée aux réalités des multiples contextes de la vie. Elle ne devient qu’une simple prétention. Etre chrétien ne passe plus sur le marché, même chrétien. Alors, conseil par exemple aux chercheurs d’emploi chrétiens: si vous vous obstinez à garder les mentions du genre « rigoureux et profondément attaché à l’éthique » dans votre CV,  armez-vous d’une bonne dose de patience. L’attente pourrait être décennale.

Le Servir, Fevrier 2015

Narration des Histoires Bibliques (NHB)

Publié le 25/02/2015 à 10:05 par zacmanyim
Narration des Histoires Bibliques (NHB)

Le cinquième atelier en français s'est tenu dans la deuxième moitié de fevrier 2015. La Narration des Histoires Bibliques (NHB) à Yaoundé a connu la participation de 37 personnes (narrateurs, facilitateurs, formateurs, vérificateurs). Nationalités representées: Cameroun, Canada, Tchad, USA, Congo RD, Congo Brazza. Un atelier, une équipe très sympa que Zac a eu encore le privilège de diriger.

Les leçons de la 5e session:

  • Jésus apparait à ses disciples - Luc 24:13-35 (Barthelemy)
  • Jésus monte au ciel - Luc 24:36-53 (Marcia)
  • Le Saint Esprit descend sur les disciples -  Actes 2:1-(16), 37-41 (Roger)
  • Le bon grain et l'ivraie (La séparation des bons des mauvais) - Mat 13:24-30, 36-43(Zac/Richard)

 Un narrateur rapporte:

Un dimanche matin je me rendais au culte. En cours de route j’ai vu des connaissances en train de boire du vin de palme. Me voyant avec mes documents liturgiques, ils m’ont invité pour me détourner de mon programme. Quand je me suis approché, ils m’ont demandé de m’assoir, ce que j’ai refusé évidemment. Alors, ils ont acheté trois litres de plus et m’ont tendu. C’est un signe dans la culture. C’est vous êtes à l’honneur, et à vous de distribuer. J’ai pris et je leur ai demandé s’ils veulent m’écouter. Ils ont accepté. Alors, je leur ai narré l’histoire de la tempête apaisée. Ils ont beaucoup apprécié et nous avons pris des rendez-vous pour que je poursuive la narration dans leurs familles…

 

Narration des Histoires Bibliques - Oral Bible Storying

Publié le 03/02/2015 à 06:02 par zacmanyim Tags : jésus langues esimbi tuki Zebedée histoire biblique
Narration des Histoires Bibliques - Oral Bible Storying

Nous avons le privilège de diriger deux ateliers ce mois de février 2015. L’un en anglais, l’autre en français. C’est question de permettre une meilleure communication de la Parole de vie sous une forme culturellement appropriée. Une des phases intéressantes de l’atelier, c’est le moment où on compose (‘craft’) les histoires en langues maternelles. Les participants auditionnent d’abord l’histoire en langue de grande communication. Cette composition se fait en équipe de trois locuteurs de la langue. La corde à trois brins se rompant difficilement.

Dans l’histoire de Jésus avec les fils de Zebedée (Marc 10:32-45), la demande des deux frères mentionne « l’un à ta droite, l’autre à ta gauche ». Comment dit-on cette expression dans votre langue ? Chez les Esimbi (N-O Cameroun), ils disent pour la droite 'the eating hand' pour dire, la 'main avec laquelle on mange'. Pour les Tuki du (C Cameroun), les narrateurs avaient proposé (nous n’avions pas accepté) « tes notables »…

Le Servir, Janvier 2015

Publié le 25/01/2015 à 05:30 par zacmanyim Tags : jesus chrétien obéir sacrifice abnégation homme cicatrices évidences

Pour notre service au Seigneur, nousnous devons d’être d’abord bien disposés, avoir de bonnes attitudes, de bonnes intentions, de bonnes motivations. L’accomplissement des actes n’est que la résultante denotreengagement, de la résolution que nous aurions priseà l’avance. Pourtant il reste assez difficile d’obéir. Il est d’ailleurs tout a fait présomptueux de penser qu’en tant qu’être humain et chrétien, même mature, l’on puisse emprunter si aisément le chemin de l’obéissance. Il y’a presque toujours une résistance interneàdompter et briser.Nous réalisons à ce stade combien sont profondes les racines du viel homme. Il les conserve jalousement et ne semble s’être jamais avoué perdant dans la vie de quiconque. Quandvous pensez en avoir fini avec lui, il rejaillit au prochain tournant de la vie.Cela est perceptible tant pour le sacrifice de ce que nous avons que pour le sacrifice de ce que nous sommes. Pourtant le sacrifice auquel le Seigneur Jésus-Christ nous appelle est bien adossé sur l’abnégation.Il sait bien de quoi Il s’agit.Il y estpassédans son humanité. C’estdonc d’expériencequ’Il en parle, avec des cicatrices comme évidences. Où sont les nôtres?

Le sacrifice est accompli en intention avant d’être exécuté en fait. O. Chambers

Zac Manyim, Le Servir, Jan 15

 

 

L'appel de Dieu

Publié le 14/01/2015 à 07:26 par zacmanyim Tags : dieu appel Jesus Seigneur partir envoi

      Qui enverrai-je ?       #Esa 6:8

      Dieu n’adressa pas d’appel personnel à Ésaïe. Ésaïe entendit seulement la voix du Seigneur qui demandait : « Qui enverrai-je ? » L’appel de Dieu n’est pas uniquement pour quelques-uns, il est pour tous. Entendre ou ne pas entendre cet appel dépend de mes propres oreilles ; et ce que j’entends dépend de mes dispositions intérieures. Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus, c’est-à-dire peu qui se comportent en élus. Les élus sont ceux qui, entrés en contact avec Dieu par Jésus-Christ, l’ont laissé transformer leur attitude et déboucher leurs oreilles ; ils entendent alors le « murmure doux et subtil » qui répète sans cesse : « Qui marchera pour nous ? »

      Ce n’est pas un appel adressé personnellement à un individu à qui Dieu dirait : « Toi, tu dois partir. » Dieu n’exerce pas de pression sur Ésaïe. Mais Ésaïe se tenait en la présence de Dieu ; il entendit l’appel, et se rendit compte qu’il n’y avait, pour lui, qu’une chose à faire répondre librement et consciemment : « Me voici, envoie-moi »

      Débarrassez-vous de l’idée que Dieu vous appellera en vous pressant et en vous suppliant. Quand notre Seigneur appela ses disciples, il n’exerça sur eux nulle contrainte. Son appel, à la fois doux et ardent : « suis-moi », s’adressait à des hommes en pleine possession de leurs moyens. Si nous laissons l’Esprit de Dieu nous amener devant le Seigneur, face à face, nous entendrons comme Ésaïe, le « murmure doux et subtil », et librement, sans crainte, nous dirons

      « Me voici, envoie-moi ! »

O.Chambers,Tout pour qu' Il règne - Bible Online

Le Servir, Decembre 2014

Publié le 28/12/2014 à 09:16 par zacmanyim Tags : dieu homme église abaisse promesse disciples

Paradoxal!

Dieu se fait homme. Non seulement Il revêt l’humanitédanssa totalité, mais en plus Il se plaît à habiter dans l’homme par son Esprit. Les hommes au contraire veulent se faire dieu.Ilsse fontet se prennent pourdes dieux, même à l’église!C’est un héritage qu’ils tiennent de leur nature déchue. Un christianisme sans Christ. CarDieus’abaisse, les hommesquant à eux s’élèvent et se font élever. De tout temps, le cœur de l’homme est porté vers sa propre élévation. Même le désir d’hégémonie de César ordonnant le recensement obéit à cette logique. Mais Dieuétant Maître même des circonstances, fait entrer ce plan mesquin dans l’accomplissement de son propreprojet.Sinon,Joseph et Marie n’auraient certainement pas fait le voyage pour leur ville natale. Il n’y aurait pas eu accomplissement de la promesse, Esaïe et tous leschantres messianiques auraient été des menteurs.

Et lorsqu’Il est arrivé, Lui le Maître Jésus-Christ, Il a dit à ses disciples (Luc 14:11, 18:14): « quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé ».

       Apprenons la sagesse!

 Le Servir No 86, Decembre 2014 - Zac Manyim

 

La naissance de Jésus et notre nouvelle naissance

Publié le 25/12/2014 à 10:12 par zacmanyim Tags : Dieu Jésus naissance homme Bethléem nouveau

LA NAISSANCE DE JÉSUS ET NOTRE NOUVELLE NAISSANCE       

     La Vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.      #Esa 7:14

 La naissance de Jésus dans l’histoire : « C’est pourquoi le Saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu » (#Lu 1:35). Jésus est né dans ce monde, mais il n’est pas du monde. Il n’est pas non plus une émanation de l’histoire ; il est entré dans l’histoire, venant d’ailleurs. Jésus-Christ n’est pas l’homme le plus parfait, il est d’origine supérieure à la race humaine. Il n’est pas un homme qui devient Dieu, il est Dieu incarné, Dieu venant dans une chair semblable à celle des hommes. Sa vie est la vie la plus haute et la plus sainte, commençant de la façon la plus humble. La naissance de Jésus fut un avènement.

Sa naissance en moi : « Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous… » (#Ga 4:19). De même que le Christ a surgi dans l’histoire humaine, venant d’ailleurs, de même il doit venir en moi du dehors. Ma vie peut-elle servir de crèche à l’enfant de Bethléem ? Je ne peux entrer dans le Royaume de Dieu à moins d’être né d’en haut, d’une naissance qui n’a rien de commun avec la naissance ordinaire. « Il faut que vous naissiez de nouveau. » Ce n’est pas un commandement, c’est un fait fondamental. Ce qui caractérise la nouvelle naissance c’est l’abandon total à Dieu qui permet à Christ de se former en moi. Sa nature se manifeste alors en moi et je peux vivre de sa vie.

La manifestation de Dieu dans notre chair, est [devient] possible pour vous et pour moi par la Rédemption.

O. Chambers. Tout pour qu'Il règne - Bible Online. 25 decembre

Citations, pensées & proverbes

Publié le 15/12/2014 à 04:00 par zacmanyim

« Avoir la foi, c'est signer une feuille blanche et permettre à Dieu d'y écrire ce qu'il veut. » St Augustin

« La foi, c'est un mélange de lumière et d'obscurité. Croire, c'est être fidèle dans les ténèbres à ce que l'on a vu dans la lumière. » Louis E.

« L'incrédulité met les circonstances de notre vie entre nous et Dieu. La foi met Dieu entre nous et ces mêmes circonstances. » F.B. Meyer

« La joie vient de ce qu’on se voit comme Dieu nous voit  - plein de potentiel, avec une destinée divine.Joel O.

« La seule condition pour que l'Evangile gagne, c'est que la justice de Dieu triomphe de l'injustice. »Franck A.

« Quand les gens sont de mon avis, j’ai toujours le sentiment de m’être trompé. »Oscar W.

« Une vérité nue est toujours meilleure qu’un mensonge habillé. » Ann L.

 « La vérité existe. On n'invente que le mensonge. » Georges B.

« Si la vérité est amère, ses fruits sont doux. »H. Ali

 


DERNIERS ARTICLES :
Nouvelle Edition Bible Bàsàa
Bientôt... Bible Bàsàa
Le but de la resurrection - O. Chambers
      Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses et qu’il entrât dans sa gloire ?       #Lu 24:26       La croix de notre Seigneur est la porte qui nous donne
Identité - Le Servir
Notre monde sera sauvé du sort qui le menace non par l’adaptation complaisante de la majorité conformiste, mais par l’inadaptation créatrice de la minorité non-conformist
Narration des Histoires Bibliques (NHB)
Le cinquième atelier en français s'est tenu dans la deuxième moitié de fevrier 2015. La Narration des Histoires Bibliques (NHB) à Yaoundé a connu la participation de 37 p
Narration des Histoires Bibliques - Oral Bible Storying
Nous avons le privilège de diriger deux ateliers ce mois de février 2015. L’un en anglais, l’autre en français. C’est question de permettre une meilleure communication