Dí gwelak ŋwɛt wes
Le Servir, à la Louange de Sa Gloire

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Bible (13)
· Citations, pensées & proverbes (6)
· Foi (9)
· Les amis (3)
· Louange et Adoration (16)
· Reflexions (26)
· Testimonies (7)

Thèmes

adoration amour anges argent bible biblique bonne centerblog chantres coeur création dieu

Articles les plus lus

· Que ta lumière brille...Mat 5:16 - Zac Manyim
· Jeunesse chrétienne au XXIe siècle - Zac Manyim
· Le Cameroun à l’honneur : il accueille le SILA 2012
· Une discussion sur le but de la Louange - Zac Manyim
· Notes sur la musique

· Besoin vital - Zac Manyim
· La Compassion - Zac Manyim
· SILA 2012 au Cameroun
· 40 jours de louange et adoration
· Bibles et Nouveaux Testaments au Cameroun
· Louer Dieu - Zac Manyim
· Séminaire sur la Bible et la culture - Nairobi, mai 2012
· Louange communautaire - Zac Manyim
· Praise Cameroon Praise
· Oisivité (Idleness) - Zac Manyim

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 20.08.2011
Dernière mise à jour : 27.08.2014
86articles


Blogs et sites préférés

· Bernerin's
· CABTAL
· Connaître Dieu
· IFES
· linka
· One Book
· The Seed Company
· Top Chrétien


Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Messages

.

Rechercher
Badge Facebook

Le Servir, août 2014

Publié le 27/08/2014 à 16:28 par zacmanyim Tags : foi croire

" La foi, c'est un mélange de lumière  et d'obscurité. Croire, c'est être fidèle dans les ténèbres à ce que l'on a vu dans la lumière."           Louis Evely

Selon touteévidence, il nous faut d’abord voir distinctement dans la lumière, nous familiariser avec ce que nous avons identifié, en connaitre les traits distinctifs, les couleurs, les contours et même en apprécier la saveur. Si cette identité est imprégnée en nous, les ténèbres ne pourront pas nous l’enlever ou l’altérer. Notre mémoire, aussi faillible qu’elle puisse être nous rendra compte de ce que nous avons vu, apprécié et retenu. Avec l’intelligence renouvelée, toute expérience qu’on a faite et dont on est satisfait bâtit en nous des convictions éminemment fortes et inaltérables. Ni un contexte ténébreux, ni la pression environnementale  n’y pourront rien. Cependant, nous ne savons pas ce que cette fin des temps  nous réserve. Apparemment, beaucoup trop de contrariétés se profilent à l’horizon. Sachons nous souvenir de ce que dit la chanson:

La foi renverse devant nous

                Les plus fortes murailles

La foi triomphe des verrous

               Et gagne les batailles.

La foi nous ouvre des trésors

                                  De grâce et de puissance

Et le plus faible devient fort

                                 Sous sa sainte influence.

 Il s’agit bien entendu de la foi en Jésus-Christ.

 

LE MINISTÈRE DES HUMBLES 21 août

Publié le 21/08/2014 à 06:00 par zacmanyim Tags : jésus pauvreté heureux humble

Heureux les pauvres en esprit.  Mt 5:3

      Le Nouveau Testament met en valeur des choses qui, selon nos critères humains, ne comptent pas. « Heureux les pauvres en esprit », littéralement : « heureux les indigents »,  — le rebut de la société. La prédication, aujourd’hui, vante la volonté, la beauté du caractère, ce que tout le monde remarque et admire. La phrase que nous entendons si souvent : « Décidez-vous pour Christ », met l’accent sur un sentiment auquel notre Seigneur ne s’est jamais fié. Il ne nous demande jamais de nous décider pour lui, mais de nous abandonner à Lui, ce qui est tout différent. À la base du royaume de Jésus-Christ, il y a la beauté inconsciente des humbles. Ce qui fait que je suis du nombre des heureux, c’est ma pauvreté. Si je me rends compte que je n’ai ni force de volonté, ni noblesse de caractère, Jésus me proclame « heureux », car c’est ma pauvreté qui m’ouvre l’accès de son Royaume. Je peux y entrer non grâce à mes vertus, mais grâce à mon indigence.

      La beauté spirituelle qui glorifie Dieu est une chose dont celui qui la possède ne se rend même pas compte. Celui qui a conscience d’exercer une influence est un prétentieux, étranger à l’esprit chrétien. Quand je dis : « Qui sait si je suis utile ! », ma vie spirituelle perd aussitôt sa fraîcheur. « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein. » Si j’examine et analyse cette eau vive, je perds la bénédiction du Seigneur.

      Qui sont ceux qui ont exercé sur nous la plus profonde influence ? Non pas ceux qui en avaient conscience, mais ceux qui ne s’en rendaient pas compte. Le chrétien qui a de la valeur n’en a pas conscience ; celui qui pense avoir de la valeur perd cette pure et simple beauté qui révèle la présence de Jésus. On reconnaît toujours l’action de Jésus au fait qu’il se sert de ce qui est humble, ordinaire, pour révéler les choses les plus élevées.

Tout pour qu’Il règne – O. Chambers 234  -   Bible Online

Vos expressions

Publié le 05/08/2014 à 10:20 par zacmanyim Tags : comme

 

 

Avide comme un entonnoir

Bavard comme un perroquet

Beau comme le plus précieux diamant

Blanc comme neige

Claire comme l’eau de roche

Colosse comme un fils d’Anack

Court comme Zachée

Courte comme la vie

Dormir comme une chaussure

Dormir comme une souche

Dormir comme une taupe

Doux comme le miel

Fermée comme une huitre

Fidèle comme un ami

Fondre comme la glace

Fort comme un turc

Fragile comme un œuf

Franc comme un cheval qui recule

Franche comme la vérité

Gais comme des lurons

Laide comme la mort

Laide comme la teigne

Malade comme un chien

Malin comme le lièvre

Mentir comme on respire

Mentir comme un arracheur de dents

Monté comme un Sénégalais

Muet comme une carpe

Noir comme le cramoisi

Pauvre comme Job

Perméable comme l’écumoire

Pire que la mort

Poltron comme un corbeau

Riche comme Crésus

Rouge comme le pourpre

S’écrouler comme un château de carte

Sage comme Salomon

Sal comme un cochon

Saoul comme un Polonais

Sérieux comme le pape

Simple comme bonjour

Solide comme le roc

Transparente comme la glace

Vieux comme le monde

Vif comme l’éclair

Etc.

Le Servir, maintenant la 31e!

Publié le 27/07/2014 à 10:30 par zacmanyim Tags : Jésus Seigneur péchés camp

J’avais bien peiné à effacer mon gribouillage ‘footballeur’ sur ma feuille. J’étais défenseur dans l’équipe du Lycée de Mora. Les après-midis de jeudis étaient animés par les inter établissements. En route vers le stade, des chants attirent mon attention: pourquoi ces jeunes restent dans la salle plutôt que d’aller au match? En me rapprochant, je découvre le Groupe Biblique.Et j’apprends qu’il y’a un camps national les vacances prochaines. Je m’y inscris. Une fois à Yaoundé, je prends le train pour Edéa avec d’autres campeurs. Ils inondent le wagon de leurs cantiques. Moi, je les critique.

A Edéa, le thème du Camp: ‘Seigneur à qui d’autre irions-nous, Tu as les paroles de la vie éternelle’ (Jn 6:68) me bouleverse. Les enseignements à ce sujet me defient et changent ma route. Ma maternité, c’est un groupe d’étude biblique sous un manguier. Je confesse mes péchés et invite le Seigneur Jésus-Christ dans mon cœur. Je Lui laisse la direction de ma vie. Nous sommes le 27 juillet 1984, vers 10h.  Dans le train retour sur Yaoundé à la fin du camp, la critique évaporée, c’est moi qui conduis l’animation.

Avoir la foi, c'est signer une feuille blanche et permettre à Dieu d'y    écrire ce qu'Il veut.  Saint Augustin

 Le Servir, No 81, Juillet 2014 - Zac M.

UNE CHOSE QUE DIEU DEFEND - 4 juillet O. Chambers

Publié le 04/07/2014 à 00:01 par zacmanyim Tags : Dieu irriter péché

      Ne t’irrite pas ; ce serait mal faire.       #Ps 37:8

       S’irriter, c’est s’appauvrir, soit au point de vue de la pensée, soit au point de vue de l’âme. Il est facile de dire : « Ne t’irrite pas ! », mais il est plus difficile d’être soi-même assez fort moralement, pour ne pas s’irriter. Tant que l’épreuve ne nous atteint pas, que nous ne vivons pas comme beaucoup de nos contemporains dans la déroute et l’angoisse, nous parlons aisément de « nous reposer sur le Seigneur », et d’attendre patiemment sa délivrance. Mais quand tout cela nous atteint, pouvons-nous encore nous reposer en Dieu ? Si, dans ces cas-là, nous ne pouvons obéir à l’ordre : « Ne t’irrite pas », ordre qui doit être vécu dans les jours de perplexité comme dans les jours de paix ; alors nous ne le vivrons jamais. Et s’il n’est pas valable pour vous, ne vous attendez pas à ce qu’il soit valable pour quelqu’un d’autre. Le repos en Dieu ne dépend pas des circonstances extérieures, mais de notre communion avec Dieu.

      Se tracasser conduit toujours au péché. Nous nous imaginons qu’une certaine dose d’anxiété et de soucis est une preuve de sagesse ; mais cela révèle seulement notre lâcheté. L’irritation en face des circonstances prouve que nous tenons à choisir notre propre chemin. Notre Seigneur ne s’est jamais fait de soucis, il n’a jamais été anxieux, car il n’était pas venu accomplir sa propre volonté, mais celle de Dieu. Si nous sommes enfants de Dieu, il est mal de nous irriter.

       Vous entretenez peut-être la pensée que vos difficultés dépassent les possibilités de Dieu ? Mettez de côté toutes vos suppositions ridicules, et demeurez à l’ombre du Tout Puissant. Engagez-vous devant Dieu à renoncer à l’inquiétude, pour cette chose qui vous tourmente. Pourquoi cette irritation, ces soucis ? Parce que nous faisons nos calculs sans tenir compte de Dieu.

Tout pout qu'Il règne - O. Chambers

Bible Online 04 Juillet.

Ils étaient là!

Publié le 20/06/2014 à 20:30 par zacmanyim Tags : bible dieu foi présence

Ils étaient là!

Lors de la semaine de la Bible dans notre église, je participe au panel sur « Entendre les merveilles de Dieu dans nos langues aujourd’hui » (Actes 2:11). Il est près de 19h30 et nous sommes sur le point de clôturer les échanges. Les participants, juste une quarantaine de personnes se sont tous assis sur les deux rangées de gauche, laissant vides les deux rangées de bancs de la droite. Tout organisateur de telles activités a un pincement dans le cœur de voir tous ces bancs vides, surtout en évaluant la qualité des interventions qui se clôturent. Soudain mon pincement de cœur reçoit une décharge d’un genre indescriptible pendant que je continue de regarder les bancs vides. Et je m’entends dire au fond de mon cœur « Ces bancs ne sont pas vides! » Je suis un peu interrogatif et le partage à mon voisin, le Webmaster Emmanuel F.(Cameroon for Jesus.net/ responsable Top Chrétien Afrique): « Le Seigneur vient de me dire que ces bancs-là ne sont pas vides ». Je me demande, pourquoi me le dit-Il à la fin? Certainement mon propos aurait été différent si j’avais cette information au début. Et tout ce que j’ai dit, cela tient-il? Je compte les bancs: 1ère rangée: 12; 2e rangée: 12! Était-ce pour les 24 vieillards d’Apocalypse 4:4? Si seulement nous pouvions être aussi conscients de Sa permanente présence!

C'est le cœur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi : Dieu sensible au cœur, non à la raison. Pascal


Le Servir, Juin 2014 - Zac M.

Narration des Histoires Bibliques

Publié le 20/06/2014 à 10:00 par zacmanyim Tags : narration histoires bibliques bonne nouvelle ange
Narration des Histoires Bibliques

 

 

Narration des Histoires Bibliques

Quatrième atelier à Yaoundé avec 23 Narrateurs de 6 langues, 9 stagiaires de trois nationalités, 2-3 formateurs et 2 conseillers en traduction.

La passion de Jésus-Christ, de son arrestation à sa résurrection (Evangile de Marc) est singulièrement passionnante.

Vous pouvez entendre l’écho des coups reçus par Jésus…  « Taï ! Taï ! Taï… ! »

Ou la bonne nouvelle de la bouche de l’ange aux femmes: « Il n’est pas ici…. »

Notre intérêt personnel - 25 Mai O. Chambers

Publié le 25/05/2014 à 07:00 par zacmanyim Tags : renoncer abraham foi discipline choisir dieu droit

NOTRE INTÉRÊT PERSONNEL      

Si tu vas à gauche, j’irai à droite, si tu vas à droite, j’irai à gauche. Ge 13:9

      Dès que vous commencez à vivre la vie de la foi, de magnifiques et luxuriants horizons s’ouvrent devant vous ; c’est l’héritage qui vous a été préparé. Mais dans cette vie par la foi, vous devrez parfois user de votre droit d’héritier pour renoncer à vos droits, et laisser Dieu choisir pour vous. Dieu vous placera peut-être pour vous éprouver, devant un choix tel, qu’à vues humaines, il serait normal de tenir compte de votre propre bien-être. Mais si vous vivez par la foi, vous renoncerez joyeusement au droit de choisir vous-même, et vous laisserez à Dieu le soin de choisir pour vous. C’est en pratiquant cette discipline de l’obéissance à la voix de Dieu, que vous verrez votre être naturel se transformer en un être spirituel.

      Toutes les fois que nous nous fondons sur notre « droit » cela obscurcit notre discernement spirituel. Le plus grand ennemi de la vie par la foi en Dieu, ce n’est pas le péché, mais le « bien » qui est toujours l’ennemi du « meilleur ». Abraham avait le droit de choisir lui-même, c’était sage, et son entourage a dû penser qu’il était fou de ne pas choisir. Beaucoup d’entre nous ne faisons pas de progrès dans la vie spirituelle parce que nous voulons choisir nous-mêmes, au lieu de laisser ce soin à Dieu. Nous devons apprendre à marcher les yeux fixés sur Dieu : « Marchez », dit-il, « en ma présence ».

Tout Pour Qu'Il règne - O. Chambers (146)

Bible Online 25 mai.

Le Servir, Mai 2014 - Zacharie Manyim

Publié le 22/05/2014 à 07:00 par zacmanyim

Des humains, rien que des humains.

Il y’ a des situations dans la vie qui nous rappellent que nous ne sommes que poussière. Des grains de poussière dans lesquels il a pluàDieu d’insufflerSa vie. De nombreuxévènements dans notre vie nous en donnent la preuve et démontrnte bien nos limites humaines. Face aux décisions souveraines de Dieu en effet, même les prières les plus ferventes ne servent finalement qu’à changer notre cœur, non à modifier le cours des évènements, et moins encore à fléchir le cœur de Dieu. Mais arrivera-t-on jamais à comprendre Dieu?

En tout cas, Seigneur nous Te rendons grâces pour la vie, pour Ton souffle. Nous Te louons pour la santé (même celle des proches à l’hôpital). Nous Te rendons grâces pour la protection et la sécurité, pour le pain quotidien. Nous Te louons pour les amis, pour les être humains que nous rencontrons chaque jour, bons ou mauvais à nos yeux. Nous Te remercions pour le soleil, pour le vent, pour les fourmis et les oiseaux qui parfois ne semblent pas nous être utiles. Nous te rendons grâces pour toutes nos pesanteurs, tout ce à quoi nous sommes confrontés.

 " Plutôt que de gémir ou de nous lamenter, en toute occasion, bonnes ou moins bonnes à vue, chantons les louanges et la bonté de Dieu, notre Père, gardant confiance en son amour et sa merveilleuse providence."   Claude Parizet

 

 

MTh Cohort 2014, Karen -Nairobi

Publié le 07/05/2014 à 13:45 par zacmanyim
1 2 3 4 5 6 7 8 9 | >>> | Dernière page

DERNIERS ARTICLES :
Le Servir, août 2014
" La foi, c'est un mélange de lumière  et d'obscurité. Croire, c'est être fidèle dans les ténèbres à ce que l'on a vu dans la lumière."           Louis Evely Selon touteé
LE MINISTÈRE DES HUMBLES 21 août
Heureux les pauvres en esprit.  Mt 5:3       Le Nouveau Testament met en valeur des choses qui, selon nos critères humains, ne comptent pas. « Heureux les pauvres en espr
Vos expressions
    Avide comme un entonnoir Bavard comme un perroquet Beau comme le plus précieux diamant Blanc comme neige Claire comme l’eau de roche Colosse comme un fils d’Anack Cou
Le Servir, maintenant la 31e!
J’avais bien peiné à effacer mon gribouillage ‘footballeur’ sur ma feuille. J’étais défenseur dans l’équipe du Lycée de Mora. Les après-midis de jeudis étaient animés par
UNE CHOSE QUE DIEU DEFEND - 4 juillet O. Chambers
      Ne t’irrite pas ; ce serait mal faire.       #Ps 37:8        S’irriter, c’est s’appauvrir, soit au point de vue de la pensée, soit au point de vue de l’âme. Il est